mardi 19 décembre 2017

Un traiteur vegan m'interroge

Pour faire des macarons, des meringues, des mousses au chocolat, des boulettes, etc., un traiteur vegan m'interroge... mais

1. je ne suis pas un service de consultance technique (ou alors, c'est bien plus cher ;-)... et pour mon laboratoire ; je rigole : mon laboratoire n'a pas à se détourner de son objectif, qui est la production de connaissance, et pas la technologie !

2. cela fait des décennies que j'ai publié, par exemple, mes recettes de "chocolat chantilly", pour lequel aucune protéine n'est nécessaire ; ou que j'ai publié des informations sur la fonctionnalité des protéines (en gros, il y a celles qui coagulent et celles qui ne coagulent pas)

3. j'ai publié des tas d'informations de principe dans Mon histoire de cuisine

4. je ne suis pas certain de vouloir encourager le mouvement vegan ; autant je suis prêt à aider des personnes souffrant de véritables allergies, autant les contorsions pour ne pas manger de viande ne me poussent pas à utiliser de mon temps pour cela.

5. pour les petites sociétés, il existe en France des centres d'appui technologiques, à savoir le réseau Actia, dispersé dans toutes les régions.


Bon courage













Vient de paraître aux Editions de la Nuée Bleue : Le terroir à toutes les sauces (un traité de la jovialité sous forme de roman, agrémenté de recettes de cuisine et de réflexions sur ce bonheur que nous construit la cuisine)