mardi 5 juin 2012

Egalité ?

Le mérite est-il condamnable ? Le travail (on a le droit d'aimer) est-il répréhensible ? Doit-on en retirer les fruits, ou bien doit-on admettre que "la vertu est sa propre récompense"?
Un ami (de gauche) me dit : "Je ne suis pas pour l'égalitarisme ; je suis pour l'équité".

A méditer : si je comprends bien la première partie (bien que le mot "égalitarisme" ait plus des 3 syllabes au-delà desquelles on fait facilement passer des vessies pour des lanternes), je ne suis pas bien sûr de comprendre la seconde.
L'équité ?