mardi 6 octobre 2020

On m'interroge sur ma manière d'écrire

 On m'interroge sur ma manière d'écrire

1. Oui, de plus en plus, mes textes sont structurés bizarrement, en très petits paragraphes (jusqu'à une seule phrase), séparés par une ligne de blanc, et numérotés. Pourquoi ?

2. Parce que j'ai été sensible à des remarques d'amis qui me disaient qu'ils avaient du mal à lire des paragraphes volumineux.

3. Parce que, ainsi, on voit mieux les enchaînements logiques... et je les fais d'ailleurs également mieux.

4. Parce que, à l'ère du numérique, on n'est plus à une ligne près. Ce qui faisait l'objet de réglages très fins de la part des maquettistes devient plus facile, avec la même fonction littéraire.

5. Et bien d'autres raisons, mais discutons  la numérotation : s'impose-t-elle vraiment ? Non, en réalité, mais elle ne gêne pas. Et elle facilite la discussion avec mes amis, tout comme numéroter des diapositives d'une présentation powerpoint ou d'un rapport permet de se repérer pour discuter de points particuliers.

6. Reste la coquetterie du &, qui était jadis utilisé dans les livres : il est exact que le "et" revient souvent, de sorte que le besoin de le représenter n'a pas changé. De même pour "ss",  que l'on peut utilement remplacer par un β, comme en allemand.

7. Mais, en tout cas, l'objectif est d'être efficace, parfaitement compris, en vue d'un dialogue intellectuel constructif.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un commentaire? N'hésitez pas!
Et si vous souhaitez une réponse, n'oubliez pas d'indiquer votre adresse de courriel !