samedi 18 août 2012

C'est Balard qui a découvert le brome.

Je préfère toujours être positif, mais ce que vient d'apprendre est terrible.

Le chimiste Justus Liebig avait fait des analyses d'eau, et il n'avait pas compris que ces eaux contenaient du brome. De fait, c'est le chimiste Balard qui découvrit cet élément.

Jaloux, Liebig forgea cette phrase méchante, qui nous est restée : "Ce n'est pas Balard qui a découvert le brome, mais le brome qui a découvert Balard".

D'une part, c'est bas. D'autre part, si le "grand" Liebig" n'a pas été capable de voir le brome, c'est la preuve que Balard était un grand homme.

On savait que Liebig était une personnalité ambiguë, mais je suis désolé de devoir conclure qu'il était méchant... ce qui n'est pas le signe d'une belle personne.

Et le fait que Liebig ait forgé cette phrase me fait penser que le cas Balard ne doit pas être balayé d'un revers de main par les historiens.