samedi 26 mai 2012

Conflits d'intérêt

La question des conflits d'intérêt est traitée par nos instances sanitaires de façon contestable, me semble-t-il : si l'on n'accepte pas, dans les commissions, d'experts n'ayant aucun conflit d'intérêt, on n'aura pas des experts, mais des individus le plus souvent incompétents... car le conflit d'intérêt, dans la vie scientifique, est partout !
D'ailleurs, n'est-ce pas de la discrimination qu'un expert puisse être récusé parce que sa belle soeur, son beau-frère, beau-père, belle-mère (tout ce que vous voudrez),  voire même sa soeur, son frère, son père, sa mère, son fils, sa fille... travaillent dans une entreprise qui a des intérêts dans la question traitée ?

Assez de cette bien pensance hypocrite et idiote. S'il y a des conflits d'intérêt, signalons-les, et privilégions des gens compétents pour juger des dossier. Je rappelle que, à côté de quelques malhonnêtes qui compliquent l'existence, il existe aussi beaucoup de gens honnêtes, beaucoup de belles personnes.

Subsidiaire : ne faisons pas des lois qui voudraient punir les "méchants", lesquels trouvent tous les moyens pour contourner les lois, alors que ces mêmes lois sont des fardeaux pour les "bons", qui ne doivent pas être punis, mais encouragés !